Pop up de connexion rapide, pour SEListes de l'Arbre.
Pour toutes infos concernant le SEL, merci de cliquer sur "contact", en bas de la page "Infos rapides"
Un problème de connexion?
Pour quelques soucis que ce soit sur le forum, demandez à Anita 5 !
Octobre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     

Calendrier Calendrier


Plantons, il en restera toujours quelque chose...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

soleil Re: Plantons, il en restera toujours quelque chose...

Message  jean-didier le Dim 2 Sep 2012 - 9:24



Dernière édition par jean-didier le Lun 3 Sep 2012 - 10:42, édité 1 fois
avatar
jean-didier
Modérateur
Modérateur

Nombre de messages : 371

Revenir en haut Aller en bas

soleil Plantons, il en restera toujours quelque chose...

Message  jd le Dim 20 Mai 2012 - 10:17

Christine (006) nous a proposé de visionner ce document :



Court-métrage mettant en évidence le travail totalement novateur d'auto-production de l'alimentation locale des "Incroyables Comestibles de Todmorden" par la participation des habitants en coopération avec les forces économiques, associatives et politiques du territoire, rendant possible l'autonomie alimentaire de la population.

Musique / Production / Réalisation / Montage -- Steve Hay
Narration -- Richard Tranmer
Sous-titrage -- Véronique et François de l'équipe I.E. Fréland
Production de la version sous-titrée en français avec l'aimable
autorisation de 'Haymedia'.



" C’est d’une petite ville grise du nord de l’Angleterre qu’est parti le mouvement des « Incredible Edible », les « incroyables comestibles » dans sa traduction française. En 2008, dans la ville de Todmorden ravagée par la crise des subprimes, une poignée d’activistes ont envahi le bitume de bacs de plantation : sur les trottoirs, dans la cour du collège, sur le parterre de l’hôpital... Todmorden est devenu un potager géant, et gratuit.

Chaque citoyen cultive un carré de terre et quand sa récolte est mûre, il laisse les passants se servir librement. Une « peas & love revolution », qui peut avoir des conséquences gigantesques : « les gens se réapproprient la nourriture, puis les magasins, puis l’énergie... » remarque Mike Perry de la Plunkett Foundation, dans le Guardian de Londres.

« L’autosuffisance alimentaire des territoires, ça marche », en conclut François Rouillay, un Alsacien qui cherche à implanter ce mouvement en France, et a mis au point un guide pratique. Pour l’instant, deux initiatives françaises sont recensées sur la google map mondiale des Incredible Edible.

François, conseiller en développement territorial, estime que c’est la réponse à toutes les questions qu’il se pose depuis vingt ans : « comment se libérer d’une économie basée sur la compétition, faire bouger la notion de propriété sur la base d’un élan du coeur ». « Un changement de paradigme », selon lui, qui rappelle la pensée de Pierre Rabhi et du mouvement des Colibris.
avatar
jd

Nombre de messages : 74

Revenir en haut Aller en bas

soleil Re: Plantons, il en restera toujours quelque chose...

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum